Domaine Antoine Bovard

| 0

«Le Dézaley, dit Denis, je m’y suis promené dès ma tendre enfance. Il fait partie de mon univers, de mon histoire. J’ai toujours été fasciné par la pente vertigineuse, les murs, les terrasses et par ses vins d’une finesse et d’une complexité fabuleuses. Chacun d’entre eux raconte une histoire, son histoire. Je retrouve d’ailleurs cette fascination auprès des clients de ma génération (28 ans) quand je leur fais découvrir toute la richesse de ce grand cru. Pour Antoine, c’est toujours un enchantement, une révélation, que de découvrir «le potentiel de garde du Dézaley dans les dégustations de vieux millésimes que nous proposons.»

Le Dézaley, c’est…

… les silhouettes du coteau et des montagnes qui se découpent dans la brume au lever du soleil, dit Denis. Chaque jour ce paysage arbore un autre visage, au fil des saisons, celles de Vivaldi par exemple. Alors qu’Antoine évoque Ramuz dans «Le passage du poète». Ah, la poésie, voilà qui s’applique à merveille aux vins du Dézaley!

passer une commande