2005 

L’année viticole fut marquée par un hiver froid et sec suivi d’un printemps chaud et ensoleillé. L’été fut chaud et humide, propice aux orages. L’un d’entre eux, le 18 juillet, marquera à jamais l’esprit des habitants de Lavaux par l’importance de sa dévastation sur les parchets du Dézaley. Le mois d’août maussade déboucha sur un automne très favorable. Les Crus qui en sont issus laissent apparaître des senteurs discrètes de fruits frais soutenues par des notes de beurre frais. La bouche est souple et tendre montrant une structure volumineuse et complexe. La finale moelleuse est tout en harmonie.

2004

L’année viticole fut marquée par un printemps normal suivant un hiver relativement doux. Le début de l’été fut chaud et ensoleillé mais le mois d’août changeant avec d’abondantes chutes de pluie. L’automne fut idéal pour la maturation du raisin. Les Crus qui en sont issus expriment des notes épicées et fruitées avec de fines senteurs de thé noir. L’attaque en bouche est vive et riche. La structure bien équilibrée amène une finale encore très jeune et vivante.

2003

L’année viticole fut marquée une canicule encore jamais vue sous nos contrées. L’été fut invariablement beau et sec de mai à fin septembre avec d’impressionnants records de chaleur durant la première quinzaine du mois d’août. Les vendanges très précoces purent se dérouler entièrement au mois de septembre. Les Crus qui en sont issus expriment des arômes discrets de fruits mûrs et confits. La bouche est très puissante et souple, la finale laisse une agréable sensation suave et onctueuse.

2002

L’année viticole fut marquée par un printemps chaud, puis humide suivi d’un début d’été aux allures de Côte d’Azur. Août fut marqué par de nombreux épisode orageux alors que septembre fut très favorable à une maturation optimale. Les Crus qui en sont issus se montrent racés et frais, de fines notes minérales sont soutenues par des arômes de fruits mûrs. L’attaque est ronde, ample avec une minéralité persistante. On y découvre également de fines notes d’amandes grillées.

2001 

L’année viticole fut marquée par un printemps et été humides. D’abord froid puis doux tout le long de l’été. Finalement, un automne favorable permit une récolte dans des conditions optimales. Les Crus qui en sont issus sont très frais et vivant. Ils montrent des notes de fruits mûrs équilibrées par une acidité rafraichissante. La finale est discrète marquant une belle typicité par ces subtils caractères minéraux.

2000 

L’année viticole fut marquée par un printemps chaud et sec. A un début d’été frais et humide succéda une période de maturation idéale, sèche et chaude. Les Crus de ce millésime sont jaunes dorés. Les arômes sont puissants, amples avec une remarquable jeunesse. La bouche est souple et riche exprimant des saveurs suaves et harmonieuses. La finale est mielleuse et minérale montrant une magnifique structure complexe et charpentée.

1999 

L’année viticole fut marquée par un printemps et un été humides. D’abord froid puis doux tout le long de l’été. Finalement, un automne favorable permit une récolte dans de très bonnes conditions. Les Crus qui en sont issus sont frais et mordants. Ils montrent des notes de fruits mûrs équilibrées par une acidité agréablement citronnée. La finale est discrète marquant une belle typicité par de subtils caractères minéraux.

1998 

L’année viticole fut marquée par un printemps sec. Un été variable déboucha sur un automne plutôt frais. Les Crus qui en sont issus sont très élégants, alliant des notes de miel avec une minéralité très marquée. La fine amertume typique soutien une finale franche et racée.

1997

L’année viticole fut marquée par été remarquable sec et chaud à partir de début août. Un automne clément permit une récolte dans des conditions idéales. Les Crus qui en sont issus sont jaunes profonds aux reflets dorés. Les caractères minéraux sont très intenses équilibrées par des notes de miel. La structure est toute en tendresse et les arômes d’une très grande finesse et une finale magnifiquement racée.

1996 

L’année viticole fut marquée par un printemps tardif. La floraison fut rapidement suivie par un été changeant et humide. Septembre très frais et sec permit une bonne maturation marquée par une bonne teneur en acidité. Les Crus qui en sont issus sont jaunes clairs. Ils expriment une très grande fraîcheur et des arômes de fruits exotiques. La structure est marquée par une acidité dominante qui lui permet de garder une grande jeunesse.

1995

L’année viticole fut marquée par un printemps très frais. La vigne démarra comme une année tardive, mais un été très chaud et sec permit une belle évolution. Malgré un début septembre humide, la fin de la maturation se déroula dans des conditions idéales. Les Crus qui en sont issus sont très expressifs marquant des notes de truffe, de safran et d’agrumes. Une première impression de rondeur est magnifiquement soutenue par une légère rusticité racée. La finale est très fraîche marquée par une fine acidité de type citronnée.

1994 

L’année viticole fut marquée par un printemps très précoce. Le retour du frais bloqua une croissance alors emballée. Un été chaud et sec permit une évolution rapide. Une nette détérioration en septembre rendit la maturation très délicate. Les Crus qui en sont issus sont jaunes intenses exprimant des notes de cire d’abeille et de miel d’acacia. La structure est délicate et la finale encore fraîche soutenue par une amertume bien présente.

1993 

L’année viticole fut marquée par un printemps et un été précoces et favorable. Un automne fut plutôt frais et marqué par d’abondantes précipitations. Les Crus qui en sont issus sont jaunes foncés aux reflets parfois orangés. Ils expriment des notes d’onctuosité et de maturité avancée. La structure est riche et la finale marquée par d’intenses caractères mielleux.

1992 

L’année viticole fut marquée par climat idéal, un printemps tardif, une floraison par temps sec et un été extrêmement chaud. Ces conditions permirent la production d’un raisin de très grande qualité. Les Crus qui en sont issus sont jaunes foncés aux reflets dorés. Ils sont puissants et harmonieux, les arômes sont amples, minéraux avec des notes d’amendes. La finale et superbe et la fine amertume donne toute la race de ce merveilleux millésime.

1991 

L’année viticole fut marquée par un printemps très froid et un été très chaud et sec. Des cas de sécheresse apparurent ponctuellement faisant varier la qualité des raisins. Les Crus qui en sont issus sont jaunes foncés aux reflets ambrés. Ils expriment des notes d’intense maturité. La structure est imposante avec une complexité moyenne. La finale est souple et marquée par une amertume dominante exprimant les contraintes climatiques du millésime.

1990 

L’année viticole fut marquée par un climat remarquable. Un printemps précoce et un été très sec et chaud permirent aux raisins d’atteindre la pleine maturité à fin septembre déjà. Les Crus qui en sont issus sont jaunes dorés aux reflets brillants. Ils sont à la fois complexes et jeunes. La concentration est magnifique et l’équilibre parfait. Millésime d’exception, il permet toute l’expression de la race de ce Grand Cru.